Le framboisier, allié des femmes

Vous connaissez sans doute ce fruit splendide qu’est la framboise (Rubus idaeus) ! Mais saviez-vous que même ses feuilles peuvent être consommées ? Hé oui ! Et c’est pour vous, chères femmes, qu’elles sont particulièrement bénéfiques.

En fait, les feuilles de framboisier récoltées à la fin de la première année ou avant la floraison de la deuxième année sont employées pour soulager différents problèmes du système reproducteur féminin.

Il faut savoir qu’il est préférable de mélanger les feuilles de framboisier à d’autres plantes pour offrir des effets plus thérapeutiques. On choisit ces plantes en fonction de la pathologie, de la personne, et de ses symptômes. La principale propriété du framboisier est de tonifier l’utérus et pour que cet effet atteigne son plein potentiel, il faut le consommer à long terme et de façon régulière.

Fait cocasse et intéressant : si on observe les fruits du framboisier, on peut remarquer leur forme de cône créant un réceptacle similaire à l’utérus !

En tonifiant les muscles de l’utérus, on peut en diminuer les spasmes et conséquemment, réduire certaines douleurs menstruelles ainsi que les fausses couches. De plus, le framboisier est recommandé au cours de la grossesse puisqu’il permet de tonifier ou d’assouplir l’utérus, selon le besoin, ce qui rendra l’accouchement plus facile en plus de réduire les risques d’hémorragie.

Riche en vitamines et minéraux comme le magnésium, le framboisier peut aider à diminuer le SPM (syndrome prémenstruel). Il est alors souvent combiné à l’ortie, aussi riche en magnésium.

L’autre caractéristique prédominante du framboisier est son pouvoir astringent apporté par les  tanins qu’il contient.

L’astringence est la capacité à resserrer les tissus et les muqueuses du corps, en les asséchant en diminuant leur inflammation et l’œdème et en accélérant leur pouvoir de guérison. Pensez à l’effet du vin rouge en bouche !

On peut bénéficier des propriétés du framboisier en s’en gargarisant (feuilles infusées), dans le cas de certaines infections de la bouche : gencives qui saignent, ulcères, inflammation, etc. Ou encore le consommer en infusion pour le mal de gorge ou la diarrhée, l’utiliser en douche vaginale lors de leucorrhées (sécrétions vaginales), l’appliquer sous forme de compresse pour la peau (plaies, acné), les yeux (conjonctivite) ou en cas d’hémorroïdes.

Pour faire une infusion de framboisier mettre 1 c. à table par tasse d’eau, laisser infuser de 30 minutes à 4 heures (plus le temps d’infusion est long, plus le pouvoir astringent se développe). On peut boire 2 à 4 tasses par jour de cette boisson.

Pour ajouter un goût différent à votre infusion, vous pouvez aussi l’agrémenter d’autres plantes aromatiques telles que la menthe ou la rose.

Note : les tanins du framboisier diminuent l’absorption du fer. N’ingérez pas l’infusion dans le but d’augmenter votre taux de fer ou en cas de prise de supplément de fer.

10749182_10152375674947234_1993047361_n

Avertissement :

Ces parutions ne servent qu’à des fins éducatives et ne visent aucunement à soigner, traiter ou établir des diagnostics médicaux. Ils ne constituent pas non plus une incitation ou un encouragement à interrompre des traitements médicaux. Si vous prenez des médicaments, que vous êtes enceintes ou allaitez, consultez un herboriste thérapeute accrédité ou un professionnel de la santé avant de prendre des plantes médicinales. Le contenu des textes sur ce site n’a pas fait l’objet d’une évaluation par Santé Canada.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s